DélégationAriège-Garonne

Réseau d’entraide des familles migrantes

La porte du Fare reste ouverte

Proposer des animations collectives aux familles accueillies en période de pandémie ? Pas très facile. On a tourné la question dans tous les sens, on s’est adaptés aux nouvelles consignes. La porte du Fare, un espace d’accueil est restée ouverte.

La porte du Fare reste ouverte

publié en juin 2021

Garder la porte ouverte au Fare ? À l’espace du Fare ( acronyme de Familles accueillies en réseau d’entraide), nous accueillons tous les mardis, un groupe défini de familles de personnes migrantes sans ressources ayant au moins un enfant de moins de trois ans. Notre but est de permettre aux petits de se socialiser avant d’entrer à l’école, aux mamans de sortir de chez elles et d’échanger avec d’autres autour de leurs soucis communs. Et aussi d’apporter une aide en produits de puériculture, couches, lait maternel… Depuis 2016, on a fini par constituer un groupe familial.

Proposer des animations collectives en période de pandémie ? Pas très facile. On a tourné la question dans tous les sens, on s’est adaptés aux nouvelles consignes. Pour le moment, nous proposons à trois familles de venir ensemble. Les trois premières viennent déjeuner, les trois suivantes arrivent vers 14 heures. Et on s’installe dehors autant qu’on peut. Nous avons la chance de disposer d’une cour dans les locaux de la paroisse du Saint-Esprit, à Bagatelle.

Nous avons pu accueillir pratiquement sans interruption toutes les semaines. En lien avec le service migrants de la délégation, nous essayons de les accompagner aussi pour leur dossier administratif.

Nos combat et ambition du jour ? Obtenir de Tisséo des tarifs réduits pour ces personnes sans ressources. Et reprendre des sorties joyeuses au musée, dans des parcs et même en vacances. L’équipe du Fare responsable Anne-Marie Billac - Tel Fare 07 85 48 21 08

Imprimer cette page

Portfolio